Acceuil
Nos réalisations

Lumière, Brigitte Prieur du 10 au 19 mars 2017

A l’occasion de la semaine du Marais Chrétien, l’église des Billettes ouvre ses portes à Protestantisme et Images qui présente Brigitte Prieur.


L’artiste peintre,Brigitte Prieur, est née en 1957 à Juvisy-sur-orge. Formée aux Beaux Arts de Paris, elle est installée depuis 1989 en Bretagne pays des Abers. Retour ligne automatique
L’artiste a prévu un ensemble composé de plusieurs pièces qui invitera à la circulation dans tout le bâtiment. Sensible à la poétique japonaise du haïku, de brefs poèmes visant à exprimer et à célébrer l’évanescence des choses, Brigitte Prieur expose son projet en ces termes synthétiques : Retour ligne automatique
« Pour l’exposition dans cette magnifique architecture, un ensemble de très grands feuillets pigments fixés à l’acrylique avec rehauts de pastels secs.Retour ligne automatique
Devant l’ensemble des verrières peintures transparentes pigments résine et or.Retour ligne automatique
A l’entrée ainsi qu’à droite et à gauche du choeur des petits vitraux en triptyque.Retour ligne automatique
Des peintures en fixé sous verre pigments résine et or peints au dos d’un verre Retour ligne automatique
Les œuvres présentées sont le résultat d’extatiques-états, assise à peindre dans les rochers au bord du monde dans cette nature pure, reliée au cosmos.Retour ligne automatique
Le choix de vaisseaux hors du temps va avec ce travail. Retour ligne automatique
Lumière. »Retour ligne automatique
« Lumière », un titre bien en accord avec le thème élu par la XXe semaine du Marais chrétien, Beauté et Vérité. L’art de Brigitte Prieur s’origine dans la beauté de la nature et son universalisme infini. En Bretagne l’artiste peut contempler à loisir la rencontre des eaux de la mer au flux incessant avec les cieux changeants ou la voûte étoilée. La spiritualité que dégagent ces lieux naturels et changeants, inspire son art. Ce monde cosmique que seule la lumière permet de distinguer, est proche de la poétique des premiers versets bibliques qui retracent la création du monde et proclament sa beauté en Gn 1,1-5 mais aussi de celle du prologue de Jean, Jn 1, dont les versets 4 et 5 insistent sur l’importance de la lumière, la source de tout ce qui peut amener les hommes à vivre pleinement et en vérité leur existence.